europe-ecologie-aube

Réseau d'Europe-Ecologie dans l'Aube

Transposer l'esprit des coopératives à Europe-Ecologie

Qu'est-ce qu'une coopérative politique ?

Dans une coopérative viticole chaque vigneron apporte son raisin. Le raisin, les moyens de le produire sont mis en commun et permettent de cultiver un grand vin. Le fruit de la vente de cette production est reversé aux vignerons.

Mais chaque vigneron garde la capacité de faire ses propres bouteilles et de les vendre lui-même.


Et en politique ?


Les vignerons sont des adhérents individuels, des membres de partis politiques institués, des partis «à part entière», des associations...


Les vignerons apportent leurs idées, leurs réseaux, leurs forces militantes, leur bonne volonté, leurs moyens de communication... La mise en commun de ces éléments permet la production d'un vin de grande qualité.


Le produit de cette coopérative, son champagne, c'est donc le projet. La coopérative est évidemment la mieux placée, la plus efficace pour diffuser ce projet lors des élections. L'intérêt de cette coopérative est d'avoir une masse critique plus importante, une intelligence collective plus grande, permettant la production d'un meilleur projet et, par conséquent, des résultats électoraux meilleurs.


Néanmoins, comme dans toute coopérative, les vignerons gardent leur indépendance. Ils peuvent produire leur propre vin et le commercialiser eux-mêmes (mais en petite quantité), sous leur propre étiquette. En matière
politique, les membres de la coopérative écologique (individus, assoc, partis...) peuvent, lorsqu'ils le veulent, produire leur propre projet ou celui constitué par la coopérative et le présenter de façon indépendante aux électeurs, particulièrement au niveau local.


Mais comme dans une coopérative, les membres de la coopérative écologique s'engagent, par contrat, quelque soit le choix sur telles ou telles élections, à verser une partie de leur production et à s'associer à la conception du produit global. Donc même si, un parti ou un adhérent décide ici ou là de présenter sa candidature à côté de la coopérative écologique, il n'en reste pas moins membre de cette coopérative et
solidaire de celle-ci. Politiquement cette solidarité peut se traduire par des « incontournables » dans les projets (ex : sur le nucléaire, sur la lutte contre les discriminations, sur la réduction des GES...), des obligations de reversement, des engagements d'appartenance au groupe politique de la coopérative écologique, même si tel ou tel candidat s'est présenté sous ses propres couleurs.


On le voit, une telle coopérative politique ne ressemble à rien de ce qui existe actuellement. Le principe de la double appartenance est fondamentale puisqu'il garanti tout à la fois l'indépendance des membres de la coopérative et une solidarité effective. Ce principe est aussi le gage de l'ouverture de la coopérative vers l'extérieur et lui assure un renouvellement constant. Cette double appartenance permet de polliniser les
territoires périphériques (partis politiques, associations, syndicats...) à la coopérative et d'être polliniser par eux-mêmes.

Vues : 12

Commenter

Vous devez être membre de europe-ecologie-aube pour ajouter des commentaires !

Rejoindre europe-ecologie-aube

© 2018   Créé par pascal houplon.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation